30/10/2008

Un journal français remonte le moral belge... Les rattachistes vont devenir fous!

L'édito de la Tribune : "la Belgique existe"

La Tribune.fr - 27/10/2008 à 17:22 - 318 mots

Par Sophie Gherardi, directrice adjointe de la rédaction de La Tribune
België barst ! Crève, Belgique. Le slogan des ultras flamands semble soudain appartenir à une période révolue. Tard dimanche soir, l'Etat belge a débloqué en urgence 3,5 milliards d'euros pour sauver KBC, la plus grande banque de Flandre. Après Fortis et Dexia, les deux principales banques belges, c'est le troisième fleuron de la finance que les autorités ont dû secourir.

En l'occurrence, il ne s'agit ni d'une nationalisation, ni d'un démantèlement. En échange des facilités qu'il octroie, le gouvernement belge entre au capital et disposera de deux sièges au conseil d'administration, mais sans prise de contrôle. Rien ne suggère, du côté de l'opinion nationaliste flamande, un mouvement de refus : l'aide de l'Etat belge, non merci ! Au contraire. Les séparatistes, qui constituent une portion bruyante mais minoritaire de la population flamande, reprochent d'ordinaire à la Belgique de siphonner l'argent de la Flandre pour le redistribuer en Wallonie. Ils trouveront peut-être que l'injection de capitaux publics dans le bancassureur n'est qu'un juste retour des choses.

En attendant, le gouvernement belge réalise une sorte de tour de force. Yves Leterme, le premier ministre, a réussi à se maintenir au pouvoir depuis six mois sur des bases extrêmement fragiles. Ce Flamand considérait il y a encore quelques mois que la Belgique en soi «n'avait pas de valeur ajoutée». Il a plusieurs fois remis la démission de son gouvernement parce qu'il ne parvenait pas à faire accepter par les élus francophones une renégociation des pouvoirs au sein de la Belgique.

Et c'est à cet homme là, le moins philobelge des dirigeants qu'ait produits ce pays depuis sa création en 1830, qu'il revient d'incarner l'Etat unitaire et salvateur dans la crise. Il y a gagné une surprenante popularité chez les Wallons et les Bruxellois. La Belgique a prouvé sa pertinence dans la crise. Reste à savoir jusqu'où son Etat peut s'engager sans y perdre sa propre crédibilité financière.

Sophie Gherardi

15:01 Écrit par Ensemble pour une Belgique pleine d'avenir - Samen voor een Belgi dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/10/2008

4de Speed dating te Brussel - 31/10/2008

 

BPlus a le plaisir d'organiser son 4e Speed dating intercommunautaire à Bruxelles. Rendez-vous vendredi 31/10 à 19h au Café De Monk, Rue Ste Catherine à 1000 Bruxelles. L'ensemble des partis jeunes francophones et néerlandophones seront présents!

BPlus heeft het genoegen zijn 4de intercommunautaire Speed dating in Brussel te organiseren. Jullie worden vrijdag 31/10 om 19u verwacht in Café De Monk, Sint-Katelijnstraat te 1000 Brussel. U zal er leden van de jongerenafdelingen van alle franstalige en nederlandstalige partijen kunnen ontmoeten.

Info en inschrijvingen: www.bplus.be

 

20:03 Écrit par Ensemble pour une Belgique pleine d'avenir - Samen voor een Belgi dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/10/2008

BPlus se mobilise pour organiser le 21 juillet à Liège!

B Plus veut un vrai 21 juillet à Liège

P.V.

Mis en ligne le 21/10/2008

Le mouvement unioniste et fédéraliste a remis un projet à la Ville de Liège. Fêter la Wallonie ou l'amitié avec la France, c'est bien, disent ses responsables. Mais pourquoi snober l'occasion de s'ouvrir aux autres communautés du pays ?

Malgré les volontaires pour Bruxelles immortalisés par le tableau de Charles Soubre, malgré le canon redoutable de Charlier-Jambe-de-Bois, malgré le rôle majeur joué à l'aube de l'indépendance belge par les Charles Rogier, Joseph Lebeau, Paul Devaux, Walthère Frère-Orban et tant d'autres principautaires, les manifestations du 21 juillet à Liège manquent singulièrement de visibilité et de soutien officiel. Le feu d'artifice et les réjouissances, c'est pour le 14 juillet. Une semaine après, les Liégeois qui veulent manifester leur attachement à leur pays n'ont pas d'autre solution que de se rendre à Bruxelles, ce qu'ils sont nombreux à faire.

Qu'à l'avenir, la Fête nationale ne soit plus snobée en Cité ardente, c'est le défi que voudrait relever la section liégeoise du mouvement fédéraliste et unioniste B Plus, dont l'audience n'a cessé de croître ces dernières années, tant au nord qu'au sud du royaume. Ses responsables ont remis à la Ville un projet dont l'examen est soumis au service des grands événements et, in fine, au bourgmestre.

L'organisation citoyenne a au moins pour elle de ne pas être novice en la matière, ayant déjà à son actif la tenue de fêtes flamandes en Région wallonne et vice versa, ainsi que la participation avec la Ville de Huy à une semaine belge autour du 21 juillet 2007. A Liège même, B Plus avait notamment mis sur pied, en décembre dernier, une rencontre de jeunes des trois Communautés, qui fut couverte par TF1 et la RAI 2.

Un Village belge

Les festivités proposées aux édiles liégeois ne ramènent en rien à "la Belgique de papa" : il s'agit, précise un communiqué, de célébrer "une Belgique moderne, multiculturelle et tolérante". Sans aucune publicité, un groupe facebook a déjà suscité en deux mois l'adhésion de quelque 300 Liégeois à cet objectif...

Le cœur de la Fête nationale à Liège devrait se situer à l'espace Tivoli ou place Saint-Paul. Au menu figureraient des concerts de groupes venus des quatre coins du pays, un bal populaire, un feu d'artifice. A côté de la scène se déploierait un village de saveurs belges, toutes les régions étant là aussi présentes. Expositions, musées gratuits, spectacles divers... pourraient se greffer à l'ensemble. Coorganisateur avec la Ville, B Plus mettrait ses bénévoles à disposition et irait même à la chasse aux subsides.

La décision est à présent entre les mains du collège.

3 QUESTIONS À nicolas parent

(P.V.)

Mis en ligne le 21/10/2008

Vice-président national de B Plus et membre de sa section liégeoise

Votre proposition vise-t-elle à faire contrepoids aux Fêtes de Wallonie et au 14 juillet, très fêté à Liège ?

B Plus défend l'idée fédéraliste qui implique un espace fédéral mais aussi un espace pour les Régions. Nous ne sommes pas animés par la nostalgie du drapeau, des anciens combattants, mais par le souhait de favoriser l'ouverture vers les autres communautés. Le 21 juillet est une bonne occasion pour cela. On pourrait faire venir des artistes de Tongres ou des germanophones et rappeler jusqu'où s'étendait la principauté de Liège. Cela n'empêche pas de fêter l'amitié avec la France, comme le font beaucoup de Liégeois qui ne sont pas pour autant des rattachistes potentiels. Les Liégeois sont très attachés à la Belgique fédérale. La pétition de Marie-Claire Houart pour l'unité est partie d'ici.

Que comptez-vous faire si la Ville ne donne pas une suite positive à votre projet ?

Nous avons déjà organisé des événements sans soutien ou avec un soutien minimum des villes. Mais cela nous limite, évidemment. Nous ne sommes pas appuyés par un consulat ! L'ambition du projet dépendra du soutien qu'il recevra ou non des autorités communales, mais il y aura un projet de toute manière. On peut essayer de fédérer différentes initiatives privées qui existent déjà. Ce serait forcément modeste et ce serait dommage parce qu'on a là l'occasion d'offrir une vision plus en adéquation avec la réalité.

D'autres projets d'actions en province de Liège ?

Oui, nous avons l'intention de continuer à organiser des débats pour sensibiliser les jeunes, notamment à l'Université. Cela nous intéresserait particulièrement de mettre en face-à-face Jean-Marie Dedecker et le président de B Plus Tony Mary, qui est aussi un Flamand. Ce serait l'occasion de montrer qu'en Flandre, il n'y a pas que Dedecker, De Wever et Dewinter.

 

 

15:05 Écrit par Ensemble pour une Belgique pleine d'avenir - Samen voor een Belgi dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/10/2008

Présentation de B Plus à Liège ce mardi 7/10

La dynamique équipe de BPlus vient se présenter à vous ce mardi 7/10 à 20h au Celtic Ireland Pub - 143, boulevard de la sauvenière à Liège.

Venez nombreux!

 

18:52 Écrit par Ensemble pour une Belgique pleine d'avenir - Samen voor een Belgi dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : liege celtic bplus |  Facebook |

02/10/2008

Belles Fêtes de Wallonie en Flandre!

Malgré la présence nauséabonde et intimidante du Voorpost et du Vlaams Belang (voir post ci-dessous), BPlus est heureux de la réussite de ces Fêtes de Wallonie à St-Trond. Une cinquantaine de personnes ont donc pris part à la visite de la ville, au débat organisé et au spectacle humoristique du soir.

Il est également à noter que le bourgmestre de St-Trond, M. Ludwig Vanden Hove, a confirmé que cette Fête serait réorganisée dans sa ville durant les deux prochaines années au moins et qu'il y associerait les communes wallonnes voisines.

BPlus tient évidemment à vivement remercier le bourgmestre Vanden Hove pour son soutien et son dynamisme quant au rapprochement de nos deux grandes Communautés.

Gids St-Truiden[1]

Visite guidée de la ville sous le soleil!

debat St-Truiden[1]

Débat avec les Professeurs Morelli, Pestiaux, Mettewie et Sinardet.

19:30 Écrit par Ensemble pour une Belgique pleine d'avenir - Samen voor een Belgi dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Voorpost op het Waals Feest: "Cyaankali voor de FDF"

 

De fascistische en gewelddadige groep Voorpost was op het Waals Feest van BPlus aanwezig en heeft zijn haattoespraak nog herhaald. Een slogan heeft toch onze aandacht aangetrokken: Cyaankali voor de FDF.

 

Hier is de definitie van Cyaankali: Cyaankali of kaliumcyanide (KCN) is het kaliumzout van blauwzuur, HCN. Het is een sterk en snelwerkend vergif dat inwerkt op de celademhaling. De giftigheid wordt veroorzaakt door de cyanide CN- groep. Vanwege de snelle werking is het regelmatig toegepast bij zelfmoord en moord. Om deze reden is het in de meeste landen slechts onder strikte voorwaarden en vergunningen verkrijgbaar. Cyaniden zijn echter in de chemische industrie wel regelmatig benodigde grondstoffen en reagentia. De dodelijke dosis voor een mens is minder dan een gram. Het vergif werkt zeer snel (minuten). De bekendste zelfmoord met deze stof is die van Adolf Hitler. Deze gebruikte cyaankali in combinatie met zijn pistool.

Die slogan is dus gewoon schandalig en onaanvaardbaar in een moderne democratie! Die mensen vertegenwoordigen een echt gevaar voor onze gemeenschap.

Meer details op http://yelloman1.blogspot.com/2008/10/voorpost-op-b-plus-...

 

18:49 Écrit par Ensemble pour une Belgique pleine d'avenir - Samen voor een Belgi dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |