19/09/2008

Excellente analyse de Karl-Heinz Lambertz!

Karl-Heinz Lambertz, spécialiste éminent du fédéralisme et tout particulièrement des exemples allemand et autrichien analyse avec clairvoyance le leurre que représente le confédéralisme. Extraits de l'interview donnée à la Libre ce 19/09/2008.

Mais on est arrivé aux limites du fédéralisme aujourd'hui, non ?

Non ! Pas du tout ! La Belgique est dans sa phase de genèse comme Etat fédéral, dans sa puberté. Cinquante ans dans la vie d'un Etat, ce n'est rien du tout. Ce demi-siècle a été le départ d'un changement de système : l'Etat unitaire a évolué vers l'Etat fédéral en cinq grandes étapes. L'Autriche a créé une commission de réflexion sur le fédéralisme en 1992 : ils ne sont nulle part. L'Allemagne a créé la même structure début des années 1990 et les premières réformes n'ont été entérinées qu'en 1996 ! On ne peut jamais dire qu'un Etat fédéral est arrivé à son terme, il est en évolution constante.

Mais la Flandre assène le refrain d'une Belgique confédérale...

Une fois pour toutes : ça n'a pas de sens. C'est Magritte qui dit "ceci n'est pas une pipe", mais tout le monde sait que c'est une pipe ! Si ça amuse tout le monde de dire que ce n'est plus un Etat fédéral mais confédéral, très bien. Mais, en droit, le confédéralisme, ce n'est pas cela. C'est une structure qui réunit des Etats reconnus par la communauté internationale comme indépendants. Et ce n'est pas vers cela que nous évoluons dans l'esprit des négociateurs, exception faite de la N-VA. Il faut dire les choses : à la fin de l'évolution, on aura toujours un Etat fédéral...

Bart De Wever pense aussi que la Belgique est un Etat multiethnique, et qu'elle n'a pas de valeur ajoutée...

Le constat est évident, mais le jugement est totalement faux. On ne peut pas dire qu'une majorité de la population flamande est d'accord pour dire que la Belgique n'a pas de valeur ajoutée. C'est clair. Par contre, la Belgique est quelque chose qui n'est pas différent de la coexistence des francophones et des Flamands. La Belgique, depuis toujours, c'est cela. On n'est pas ou Belge ou Wallon, on n'est pas ou Belge ou Flamand. On est Belge et Wallon, on est Belge et Flamand. La chance, c'est que ce tout petit pays a une si grande diversité.

16:48 Écrit par Ensemble pour une Belgique pleine d'avenir - Samen voor een Belgi dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

RODOMONTADES Le fameux rapport totalement creux, puisé dans les derniers bons mots du flamingant Kris Peeters, n'a aucune signification pour nous wallons et francophones de Bruxelles. La Belgique fédérale fonctionnerait parfaitement sans les revendications flamingantes et leur racisme outrancier vis-à-vis de nous. Vous jouez le jeu de la collaboration en essayant de les caresser dans le sens du poil, c'est scandaleux !

Écrit par : Charlier Jambe de Bois | 19/09/2008

je vais de temps en temps sur votre blog "charlier jambe de bois" (si il savait ...) et je remarque que votre racisme vis-à-vis des néerlandophones est des plus méprisable.

Écrit par : Dada | 23/09/2008

Les commentaires sont fermés.