29/11/2007

Het federale pact in de pers - le pacte fédéral dans la presse


fragment stoppenfragment afspelenfragment pauzeren
(video VRT)
Het journaal 13u - 29/11/07
foto's:
terug

Politici ondertekenen "Federaal Pact"

do 29/11/07 - Twaalf bekende politici van acht verschillende partijen uit het noorden en het zuiden van ons land hebben het Federaal pact ondertekend. Dat is een initiatief van de Belgicistische organisatie B-Plus.

Met het Pact wil B-Plus een klimaat van vertrouwen creëren tussen politici uit het noorden en zuiden van het land.
(Belga)

Daarbij wordt het belang van een federaal België erkend. Tegelijk moet een "evenwichtige" staatshervorming mogelijk zijn.

Bepaalde bevoegdheden kunnen geregionaliseerd of geherfederaliseerd worden, maar die aanpassingen moeten wel alle Belgen ten goede komen.

Het pact vraagt om de samenwerking tussen de federale entiteiten te versterken en mechanismen te introduceren om conflicten tussen de entiteiten op te lossen.
(Belga/AFP)

Bekende politici die het pact ondertekenden, zijn Wilfried Martens en Mark Eyskens (CD&V), Melchior Wathelet senior (CDH), Louis Michel, Annemie Neyts (Open VLD, foto), Freddy Willockx en Mia De Vits (SP.A), Anne-Marie Lizin (PS) en Adelheid Byttebier (Groen!).

"Het cruciale probleem van België is om te bepalen wat het gemeenschappelijke doel is van het land", zei ex-premier Martens (foto).

Martens gaf toe dat het ondertekenen van het pact hem niet door iedereen in zijn partij in dank zal worden afgenomen. Maar Martens wil naar eigen zeggen zijn meningsvrijheid bewaren.

Douze personnalités signent le pacte fédéral
Belga

Mis en ligne le 29/11/2007
- - - - - - - - - - - 

Douze personnalités politiques issues de huit partis démocratiques du nord et du sud du pays ont signé le "Pacte fédéral" de l'association BPlus, qui présentait le document jeudi à Bruxelles. Le Pacte fédéral, qui vise à créer un climat de confiance entre les responsables politiques du nord et du sud du pays, reconnaît l'intérêt de maintenir un modèle fédéral belge mais se positionne également en faveur d'une réforme de l'Etat "équilibrée".

Cette réforme passerait par des régionalisations mais aussi par des refédéralisations de compétences, "pour autant que ces modifications améliorent le bien-être de tout citoyen belge". Le pacte demande de développer la collaboration entre les entités fédérées et de prévoir des mécanismes de résolution de conflits entre ces dernières. Il affirme en outre la plus-value multiculturelle de la Belgique et l'intérêt d'intensifier l'apprentissage de la langue des autres Communautés. La garantie de la solidarité interpersonnelle et le rejet du séparatisme sont également mis en avant.

Ces principes ont été signés par Wilfried Martens et Mark Eyskens (CD&V), Melchior Wathelet senior (cdH), Louis Michel et Florence Reuter (MR), Annemie Neyts (Open Vld), Freddy Willockx et Mia De Vits (sp.a), Anne-Marie Lizin (PS), Carine Russo et Josy Dubié (Ecolo) ainsi qu'Adelheid Byttebier (Groen).

"Le problème crucial de la Belgique est dorénavant de déterminer quel est l'objectif commun pour le pays", a souligné l'ancien premier ministre Wilfried Martens. Il a reconnu, tout comme le ministre d'Etat Freddy Willockx, que le fait de signer ce pacte fédéral ne devait pas être vu d'un bon oeil par tous les membres de son parti. Mais M. Martens dit aussi vouloir garder sa liberté d'opinion et user de son pouvoir de persuasion.

Au-delà du Pacte fédéral, l'asbl BPlus avance plusieurs propositions allant à ses yeux dans le sens d'un "fédéralisme équilibré". Les personnalités politiques présentes ont clairement dit ne pas vouloir se prononcer sur ces propositions. Elles passent par une réforme de l'Etat (régionalisations et refédéralisation selon les matières) qui maintienne la sécurité sociale au niveau fédéral ou encore par une scission de BHV sans élargissement de la Région bruxelloise, mais avec la création d'une circonscription électorale unique.

Les fondateurs de l'asbl s'en sont pris par ailleurs à la N-VA et au FDF, qualifiés pour l'un de parti "nationaliste séparatiste", l'autre de parti "nationaliste linguistique", selon le secrétaire politique de l'association, Luc Ryckaert. "Nous lançons un appel au cartel CD&V/N-VA et au MR pour qu'ils gardent sous contrôle leurs éléments les plus radicaux", ont indiqué Gilles Vande Burre et Tony Vande Calseyde, président et vice-président de l'association

17:55 Écrit par Ensemble pour une Belgique pleine d'avenir - Samen voor een Belgi dans Presse | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Une pétition en faveur de la création d'une circonscription fédérale a été lancée aujourd'hui sur www.lapetition.be
Est-elle soutenue par BPlus?

Écrit par : Un petit Belge | 03/12/2007

Bonne idée Très bonne et riche idée que celle-là

Écrit par : salembier | 14/12/2007

Les commentaires sont fermés.