28/12/2006

Très léger, le Manifeste de la Warande

Bplus : "Très léger, le Manifeste de la Warande"...www.lalibre.be christian LaporteMis en ligne le 22/12/2006- - - - - - - - - - - Le mouvement pour le fédéralisme d'union réplique aux séparatistes.Comme tous ceux qui sont préoccupés par l'avenir du pays, les responsables de B Plus, mouvement pluraliste pour le fédéralisme d'union ont lu attentivement le Manifeste "in de Warande". Mieux, ils ont pris le temps de l'éplucher avant de donner leur avis. Où ? Mais au club de la Warande, pardi, dans l'espoir que les promoteurs du manifeste séparatiste acceptent un réel débat. Pour Luc Ryckaert, Tony van de Calseyde et Luc Van Coppenolle, tous les trois de bons Flamands, le plaidoyer des indépendantistes ne tient pas la route. Ils se sont partagé le travail et en neuf chapitres bien sentis, ils démontrent qu'il faut au contraire approfondir le fédéralisme. En régionalisant encore certaines matières mais aussi en en refédéralisant d'autres. Comme les Verts, B Plus veut aussi une circonscription nationale afin qu'un certain nombre d'élus soient de nouveaux "fédéraux".Cela dit, si B Plus est allé vers la presse, c'était surtout pour dépiauter le Manifeste de la Warande. Premier constat : il est loin de représenter toute la Flandre, étant surtout "d'inspiration radicale de droite et nationaliste avec une représentativité très relative de ses auteurs". Contrairement à ses auteurs, B Plus constate que la Belgique reste une réalité vivante où les passerelles sont loin d'être coupées. Mais B Plus a surtout voulu porter le débat sur le terrain de ses adversaires. C'est là qu'ils sont aussi le plus sceptiques : "Les données chiffrées n'ont rien de scientifique. Les transferts sont largement exagérés et c'est à tort que l'on dit qu'ils sont plus élevés en Belgique". Pour Luc Van Coppenolle, "les données sont interprétées voire truquées". Et de constater que les chiffres viennent de sources où l'on ne parlait pas de la Belgique. En outre, ils sont attaquables vu qu'"ils reposent sur un calcul des transferts qui incorpore des éléments étrangers au concept de transferts". L'auteur a aussi démonté les données avancées par Juul Hannes (VUB) qui se focalisent sur "une période qui va de 1832 à 1912"... Des études mises en valeur soit dit en passant dans "Secessie", une publication proche du Vlaams Belang... Et si on supprimait les transferts, cela n'entraînerait pas un relèvement de la Wallonie parce que la plupart concernent des appoints de revenus dans la sécurité sociale.Pour B Plus, l'accusation d'une gouvernance belge chaotique et peu démocratique tient aussi au problème non résolu de la hiérarchie des normes, comme on l'a vu, dramatiquement, avec le dossier DHL. Cela dit, la Wallonie ne connaît plus le déclin décrit, même si le chômage y reste trop aigu. Alors, emprunter la voie de la scission "n'est non seulement pas une solution mais un pis-aller qui déconsidérerait nos régions en Europe". B Plus montre aussi que les promoteurs du Manifeste prennent leurs rêves pour des réalités. Non, trois fois non, l'on ne peut comparer la Belgique et l'ex-Tchécoslovaquie. C'est intellectuellement malhonnête...Rens. : 03.205.03.09; Web www.bplus.begrenouille-plus-grosse-que-le-boeuf

20:03 Écrit par Ensemble pour une Belgique pleine d'avenir - Samen voor een Belgi dans Presse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

La ville de Huy rejoint B Plus / De stad Hoei wordt lid van B Plus

La ville de Huy a décidé de rejoindre B Plus. Tout comme l’adhésion de notre ancien Premier Ministre Wilfried Martens en juillet dernier, l’acte de la ville de Huy est pour B Plus exceptionnel. Bien que des Bourgmestres comme Richard FOURNAUX (DINANT), Ludwig VANDENHOVE (SINT-TRUIDEN) ou Freddy WILLOCKX (SINT-NIKLAAS) fassent déjà partie de notre association, il s’agit en effet de la première ville en tant que telle qui choisisse cette voie pour nous soutenir.De stad Hoei wordt lid van B Plus. Na de toetreding van voormalig Premier Wilfried Martens in juli van dit jaar, is dit een nieuwe grote ondersteuning voor B Plus. Ook al zijn er al diverse burgemeesters lid van onze organisatie, zoals Richard FOURNAUX (DINANT), Freddy WILLOCKX (SINT-NIKLAAS), Ludwig VANDENHOVE (SINT-TRUIDEN), is Hoei nu de allereerste stad die in haar geheel lid wordt van B Plus om ons op die manier een hart onder de riem te steken. huy2

19:38 Écrit par Ensemble pour une Belgique pleine d'avenir - Samen voor een Belgi dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Belgicisten kraken Warande-manifest

De Standaard : vrijdag 22 december 2006 Belgicisten kraken Warande-manifestEen jaar na het Manifest voor een Zelfstandig Vlaanderen heeft BPlus een antwoord klaar. Met enig gevoel voor ironie stelde B Plus gisteren zijn antwoord op het zogenaamde Warande-manifest voor op de plaats waar dat werd opgesteld: in de Warande. B Plus is een drukkingsgroep die het federale België wil versterken. Een relatief kleine club, maar net als de Warande-groep heeft ze prominente leden. Pierre Chevalier (VLD), Willy Claes (SP.A), Wilfried Martens (CD&V), Camille Paulus en Freddy Willockx (SP.A) onder anderen. Zoals verwacht kraakt B Plus het Warande-manifest, waarin Vlaamse toplui uit de economische wereld de splitsing van België vragen. Het manifest deugt niet, stelt B Plus, en het wrijft de Warande-groep een rechts-radicale agenda aan. Zo betwist het dat Vlamingen en Franstaligen uit elkaar groeien. De grootste evenementen - van de uitvaart van koning Boudewijn tot de City Parades - worden nog altijd op Belgisch niveau georganiseerd. ,,Zowat de hele top van de Vlaamse culturele wereld kant zich tegen separatisme'', zegt Luk Ryckaert van B Plus. Franstaligen denken ten onrechte dat er een Vlaamse politieke meerderheid bestaat voor confederalisme. ,,Dat het Vlaams Parlement eenzijdig de onafhankelijkheid zou uitroepen is absurd'', aldus Ryckaert. ,,Enkel Vlaams Belang is daar voorstander van.'' De N-VA opteert voor geleidelijkheid. Dat CD&V en VLD voorstanders zijn van confederalisme noemt Ryckaert dan weer ,,accidents de parcours''. De meerderheid van die partijen staat daar niet achter. De Warandegroep overschat de transfers, stelt B Plus nog, door ,,getrukeerde'' cijfers en oneigenlijke vergelijkingen. B Plus betwist ook de stelling van professor Juul Hannes dat transfers van zuid naar noord nooit bestaan hebben. Een afbouw van de transfers veroorzaakt volgens B Plus ook niet automatisch een heropleving van Wallonië. België heeft inderdaad een complexe beleidsstructuur, geeft B Plus toe, maar dat krijg je nu met federalisme. Bovendien slaagt het federale niveau er ondanks alles in te besturen. Vereenvoudigingen zijn wel mogelijk, onder andere via één federale kieskring. Een splitsing van België breng onvermijdelijk instabiliteit mee - met nadelige economische gevolgen. Bovendien heeft Vlaanderen noch Wallonië een even sterk imago als België of Brussel. De vergelijking met Tsjechië en Slovakije, die vreedzaam hun eigen gang gingen, loopt mank. In tegenstelling tot ons land was daar geen centrale hoofdstad of torenhoge overheidsschuld om over te bekvechten. De economische heropleving in beide landen heeft vooral te maken met de val van de Muur. Slovakije blijft trouwens kampen met een hoge werkloosheid. De Waalse economie is er minder erg aan toe dan de Warande-groep voorstelt. Er is een positieve kentering, al blijft de werkloosheid heel hoog, stelt B Plus nog. Bovendien moet de meerwaarde van België niet enkel door de bril van een boekhouder bekeken worden. Het gaat ook om cultuur, solidariteit, gemeenschappelijke geschiedenis en belang.

19:15 Écrit par Ensemble pour une Belgique pleine d'avenir - Samen voor een Belgi dans Presse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

B Plus, mouvement pour le fédéralisme d’union, pourfend les arguments des indépendantistes

LE SOIR du mercredi 27/12/2006 / B Plus, mouvement pour le fédéralisme d’union, pourfend les arguments des indépendantistes Le "Manifeste pour une Flandre indépendante", rédigé en novembre 2005 par le groupe de réflexion In de Warande, est loin de provoquer l’unanimité en Flandre. Cette fois, c’est B Plus, mouvement pluraliste pour le fédéralisme d’union qui, dans un rapport serré, recale les analyses des indépendantistes flamands. Trois Flamands pur beurre ont rédigé leur réponse aux économistes réunis dans "In de Warande" : Luc Ryckaert, coordinateur du groupe "Socialistes Progressistes Belges (SPB-BPS), Tony Van De Calseyde, jeune juriste qui préside le mouvement et Luc Van Coppenolle, ex-président du CVP d’Audenaarde ne sont pas de vieux belgicains nostalgiques de l’Etat unitaire.22,2% de séparatistesIls plaident même pour une nouvelle réforme susceptible de mieux faire fonctionner le fédéralisme. Partisans d’une circonscription unique, susceptible de contraindre les politiques d’une communauté à s’intéresser à ce qui se passe de l’autre côté de la frontière linguistique, les porte-parole de B Plus réclament un accord interculturel entre nos trois Communautés, une redistribution de comlpétences et un splitsing de l’arrondissement B-H-V sans élargissement de la Région bruxelloise. Ils refusent toute tentative de régionalisation de la sécurité sociale.B Plus constate que les auteurs du Manifeste ne sont pas représentatifs de la Flandre et s’inspirent d’un radicalisme nationaliste de droite, qui place le Vlaams Belang, dès la préface de leur ouvrage, au centre droit d’un échiquier politique flamand surlequel les nationalistes de la N-VA se situeraient ... au centre et dont l’extrême droite serait carrément absente ! Luc Ryckaert puise dans une enquête d’opinion réalisée en juillet dernier par les indépendantistes du Vlaamse Volksbeweging eux-mêmes le chiffre de 22,2% de Flamands se déclarant séparatistes (http://www.doorbraak.org) et rappelle que la quasi totalité de l’élite culturelle flamande s’oppose nettement à toute forme de splitsing. Au-delà des perceptions sur le devenir du pays, B Plus s’est intéressé au noeud des transferts, argument massue utilisé par les séparatistes pour exiger que la Flandre s’affranchisse du "boulet financier wallon". Pour Luc Van Coppenolle, les chiffres communiqués par les auteurs du Manifeste reposent sur des procédés de calculs contestables, en intégrant des montants qui ne corrsespondent pas à la définition habituelle des transferts.C’est ce qui expliquent, selon B Plus, pourquoi le montant des transferts Nord-Sud serait de 10,5 milliards d’euros annuels d’après les auteurs du Manifeste, soit le double (5,43 milliards) du chiffre avancé par la banque KBC, en mai 2003. Pour B Plus, le Manifeste pour l’Indépendance de la Flandre a utilisé des chiffres sujets à caution pour permettre de qualifier les transferts de phénoménaux alors qu’ils s’inscrivent dans un rapport normal, parfaitement dans la moyenne européenne. Les responsables de B Plus déclinent enfin les dangers du scénario séparatiste : instabilité politique que les investisseurs nationaux et étrangers redoutent comme la peste, tensions annoncées lors du partage de la dette, préjudice en Flandre causé par un protectionnisme wallon contraint de se protéger de la concurrence fiscale, dédoublement coûteux des institutions restées fédérales, délocalisation des institutions européennes de Bruxelles, déficit d’image internationale ... Et, pour ceux qui pointent en exemple le divorce à l’amiable prononcé entre Tchéquie et Slovaquie, l’étude démontre que la réussite des deux nouveaux Etats est très loin des espoirs affichés en 1993, année de la scission de la Tchécoslovaquie et ... de la création de l’Etat fédéral belge.

19:07 Écrit par Ensemble pour une Belgique pleine d'avenir - Samen voor een Belgi dans Presse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Manif pour la Belgique à Bruxelles

Une manifestation citoyenne organisée en réaction à l'émission "Bye bye Belgium" de la RTBF s'est déroulée dans les rues de Bruxelles ce dimanche 17 décembre. Cette manifestation a été organisée par quelques citoyens via une simple chaîne de mails. En quelques jours, ils ont réussi à mobiliser +- 1000 personnes (750 selon la police)de toutes les générations, néerlandophones et francophones, un bel exploit qui témoigne bien de l'attachement de la population à notre pays. belgiqueunir

14:31 Écrit par Ensemble pour une Belgique pleine d'avenir - Samen voor een Belgi dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Bienvenue / Welkom

Bienvenue sur le premier blog de B Plus. Welkom bij de eerste B Plus blog ! Ce blog vient juste d'être créer en complément du site internet de B Plus www.bplus.be afin de vous montrer les actions de B Plus de manière dynamique. Ce blog sera dans la mesure du possible le plus largement bilingue. Les personnes qui souhaiteraient participer à nos actions peuvent nous écrire à bplusulg@yahoo.fr. Bien cordialement ! Pour B Plus Nicolas Parent PIC_0073

13:23 Écrit par Ensemble pour une Belgique pleine d'avenir - Samen voor een Belgi dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |